CPM, PPC et CPC vs Cold Email Marketing : avantages du Cold Email Marketing et pourquoi ce n’est pas une mauvaise idée.

Le monde de la publicité en ligne peut être compliqué, parfois même laborieux. Il existe de nombreux canaux pour faire du Marketing et chacun présente ses propres avantages et inconvénients. Pour une nouvelle entreprise, cela peut être extrêmement difficile de choisir la meilleure approche, en évaluant le budget à chaque action. L’une des formes de publicité les plus courantes est la Paid Online Advertising qui se divise en CPM et PPC. Tous deux présentent toutefois des contraintes qui peuvent être gênantes pour les petites et moyennes entreprises.

Le problème des CPM et PPC

CPM = Coût pour mille impressions. Autrement dit, pour chaque 1000 utilisateurs qui consultent l’annonce, une somme est versée à la société de publicité (par exemple, Google ou Facebook). Il s’agit d’une méthode économique, facile à financer, utilisable rapidement. Elle garantit que la publicité soit soumise à un certain nombre d’utilisateurs, mais n’offre pas de garanties sur les résultats des consultations, ce qui rend difficile de déterminer le succès du canal et de justifier l’investissement.

PPC = pay per click (également connu sous le nom de CPC, coût par clic). Dans ce cas, le coût est calculé en fonction du nombre de clics effectués sur une annonce, assurant ainsi un meilleur suivi des résultats de l’action. Le coût de chaque clic est défini par un montant sur le clic unique et un total journalier. Cependant, tous les concurrents ayant les mêmes mots-clés participent à une enchère, créant une concurrence qui affecte le nombre de vues finales. Si le coût misé n’est pas assez compétitif, il y a un risque que votre annonce n’apparaisse pas ou peu.

L’opportunité du Cold Emailing

Le Cold Emailing est l’une des melleures méthodes pour une conversion rapide et efficace des utilisateurs, et pourtant son application dans le marketing mixte est malmenée : l’équation « Cold Emailing = Spam » s’est répandue en raison de mauvaises pratiques et est peu représentative d’un outil plus structuré et plus sophistiqué.

Malentendus sur le Cold Emailing

L’email marketing est simple, mais il n’est pas pour tout le monde ! Avec peu de connaissances et trop de précipitation, le cold emailing a été mal utilisé par des utilisateurs qui ont maladroitement envoyé la même communication en série, en copier-coller, à des milliers de destinataires sans se soucier des méthodes appropriées d’envoi et de ciblage du contenu. Les courriels de ce type, souvent envoyés par l’utilisateur en personne, entrent facilement en collision avec les filtres anti-spam des fournisseurs d’accès à Internet et des clients de messagerie.

Le but de l’Email Marketing est de pouvoir instaurer une conversation directe avec des clients potentiels : pour cette raison, l’absence d’un vrai message ou la pauvreté d’un contenu est donc néfaste à la réalisation de cet objectif.

La collecte d’email de clients potentiels est une véritable activité de profilage, mais les envoyer ” en masse” équivaut à du spam ! Une stratégie efficace de cold emailing exige donc une analyse complète du public à contacter ainsi qu’une capacité à introduire un sujet de manière directe et appropriée. C’est pourquoi un facteur important pour susciter l’intérêt et garder l’authenticité, est de personnaliser l’email avec les détails disponibles. Une bonne base de données offre ces éléments.

L’un des malentendus qui a porté atteinte à la réputation du Cold Emailing est lié à la mauvaise gestion de la qualité de nombreux fournisseurs sur le marché. Une base de données de qualité doit être garantie au client que ce soit en terme de validité, d’exactitude des adresses fournies ainsi que par rapport aux aspects réglementaires, même récemment appliquée.

Les avantages du Cold Emailing

Après avoir identifié les fausses idées faites sur le Cold Emailing et les contre-indications des autres outils de marketing, voyons en quoi l’Email Marketing peut être bénéfique :

C’est la forme de publicité payante la moins chère : si vous avez choisi un bon fournisseur de base de données qui peut vous offrir les garanties nécessaires, vous avez alors un atout précieux entre les mains, qui vous permettra d’envoyer, à faible coût, des messages persuasifs à des cibles profilées. Compte tenu du faible coût, le résultat potentiel est très élevé.
C’est direct et sans intermédiaire : contrairement aux autres formes de publicité payante, un e-mail crée, par définition, un lien avec le lecteur en tendant à l’impliquer. Il est plus facile d’entamer une conversation et de susciter l’intérêt avec un email qu’avec une publicité qui communique avec moins d’interaction et moins de personnalisation.
Il est personnalisable en fonction du lecteur : si l’e-mail, comme nous avons pu le voir au point précédent, est déjà un support personnel en soi, la possibilité d’insérer les informations du destinataire recueillies à partir de la liste d’e-mail achetée ou extraite d’une recherche appropriée, augmente cette capacité. Un e-mail personnalisé est plus courtois, plus professionnel et plus fonctionnel à l’attention du lecteur.
Contrairement au spam, il est réel: si le spam existe pour générer le plus grand nombre de vues, le cold emailing a été créé pour offrir de vrais produits aux lecteurs susceptibles d’être intéressés.

Donc le Cold Emailing gagne en tout point?

Non, ce serait en effet décréter le Cold Emailing comme étant le seul canal gagnant d’une stratégie marketing, ou baser une campagne marketing uniquement de cette façon. Il est fondamental de différencier les outils pour y parvenir : un plus grand nombre de canaux opérationnels pour les objectifs à atteindre et une bonne stratégie basée sur le soutien de nombreux outils. Le cold emailing est l’un d’eux et constitue la clef pour commencer immédiatement à augmenter les ventes.