Le cold email n’est pas toujours bien perçu, pourtant il n’y a pas un spécialiste du marketing qui n’ait pas eu recours à cette technique. Cela se fait, mais par peur de la comparaison, on ne le dit souvent pas !

Considérez ceci : en moyenne, un employé B2B passe au moins un quart de sa journée de travail sur sa boîte de réception, ce qui en fait un élément essentiel de sa communication, surtout si elle est orientée vers la vente. Les emails peuvent devenir ennuyeux, impersonnels et donc inefficaces. Pour vous aider à rompre ce statu quo, voici une liste d’actions qui vous aideront à rédiger des e-mails qui produisent des conversions.

1 : Bien comprendre le client potentiel

Une fois que vous avez sélectionné les activités compatibles avec votre produit ou service, soit par des recherches manuelles, soit en vous appuyant sur des bases de données profilées telles que celle de Bancomail, l’objectif de votre recherche continue à être de découvrir les intérêts précis de vos destinataires.

En d’autres termes, montrez à vos destinataires que vous les connaissez. Dans le cas d’une entreprise, vous pouvez utiliser les réseaux sociaux et le site web, à partir desquels vous pouvez recueillir de nombreuses autres informations. Votre tâche exige que vous fassiez une analyse minutieuse des points forts et faibles. Votre rôle consistera à résoudre un problème réel que rencontre votre client potentiel.

Une fois que vous avez identifié ces aspects particuliers, veillez à les mentionner de manière compréhensible dans votre message. De cette façon, vous fournirez un contexte concret à votre lecteur.

Chaque email sera unique, mais vous pourrez tout de même l’envoyer en un seul clic ! Créez votre modèle d’email en incluant des espaces réservés à des parties de texte personnalisées : en utilisant des plateformes d’envoi professionnelles, vous pourrez associer chaque destinataire à un champ de contenu dédié !

Ne soyez donc pas paresseux : grâce aux bases de données telles que celles de Bancomail, vous disposez de nombreuses données supplémentaires en plus des informations générales. Grâce au site web ou aux réseaux sociaux (disponibles sur demande), vous pouvez en apprendre beaucoup sur votre client potentiel !

2 : N’écrivez pas comme un template (même si vous êtes un template)

Les templates vous font gagner beaucoup de temps et vous permettent de reproduire un message éprouvé à plusieurs destinataires, mais si vous avez choisi votre inspiration dans une galerie en ligne, n’oubliez pas de vous démarquer, sinon votre destinataire percevra votre message comme identique à celui de dizaines d’autres concurrents.

Si vous utilisez des templates personnalisez-les pour qu’ils vous ressemblent davantage, à vous et à votre marque. Il n’est pas nécessaire d’utiliser des hyperboles ou des mots recherchés avec acharnement : pour bien écrire, il faut être clair et concis.

Soyez amical : les meilleurs emails, ceux qui établissent une relation, sont conversationnels. Ne vous lancez pas tête baissée dans l’énumération des raisons pour lesquelles votre produit est supérieur aux autres, mais commencez par définir le cadre dans lequel il sera utile. C’est le moment où vous sympathisez avec votre lecteur et il peut être rassurant de lui parler de votre expérience ou de celle d’un de vos clients.

3 : Faites en sorte que votre email soit court et clair

Ce n’est pas une contradiction avec le point précédent. Le secret pour rédiger un email parfait est de fournir suffisamment d’informations dans un contenu à la fois éducatif et “amusant” à lire (c’est ce qu’on appelle l’info-divertissement).

Avant de demander explicitement quelque chose d’aussi décisif qu’un achat, vous devez créer la confiance et la reconnaissance. Un moyen facile d’y parvenir est d’offrir de la valeur dès le départ, c’est pourquoi un bon cold email doit proposer des informations et la possibilité d’une consultation gratuite. Cette approche met en place un agent de persuasion très puissant : la réciprocité, une dynamique par laquelle les êtres humains ont naturellement tendance à retourner une faveur.

Voici quelques objectifs clairs pour aller droit au but :

  • Proposez un aperçu de votre produit ou une démo gratuite.
  • Partagez un article utile pour comprendre l’offre.
  • Proposez des conseils ou des résultats d’enquête qui pourraient faire une différence dans l’activité du lecteur.

N’ayez pas peur de donner un délai lorsque vous attendez une réponse : l’urgence, exprimée poliment et sans ultimatum, donne une raison d’agir. Si votre offre est limitée dans le temps, mentionnez-le ; si vous essayez de fixer un rendez-vous, proposez une date et une heure précises !

4 : Utilisez la technologie à votre avantage

L’envoi avec une plateforme d’envoi professionnelle vous aide non seulement à personnaliser votre message pour augmenter les chances de contact, mais vous fournit également de nombreux détails tels que la quantité et la modalité des clics et des ouvertures.

Vous pouvez utiliser ces données à deux fins :

  • Apprendre et s’améliorer – l’Email-Tracking vous aidera au fil du temps à prendre des décisions de plus en plus judicieuses : vous pourrez tester différentes formules et comprendre le meilleur moment d’envoi.
  • Associez les actions de suivi – dans votre rôle de vendeur, l’e-mail est un outil qui vous permet de susciter l’intérêt et d’engager le premier contact. Il faut parfois jusqu’à 10 interactions pour obtenir une réponse de votre prospect, alors pourquoi s’attendre à ce que le premier email suffise à conclure l’affaire ?

5 : Facilitez la réponse

Dans un cold email, vous présélectionnez vos prospects, il est donc essentiel de proposer un lead magnet, c’est-à-dire une accroche pour capter l’attention de votre lecteur : nous avons vu quelques exemples où l’action attendue par notre prospect est par exemple de demander une démo ou un rapport.

Un Call to Action (CTA) est une phrase destinée à inciter à l’action lors de la lecture d’un contenu, en l’occurrence un courriel. En pratique, il s’agit d’un texte court qui explique clairement à l’utilisateur ce qu’il doit faire et comment le faire.

Un CTA efficace doit :

  • Inclure un verbe qui représente une action
  • Utiliser des mots qui suscitent l’émotion
  • Inciter à l’action en rappelant les avantages offerts.

Dans votre cold email, vous devez donc être très clair : votre client potentiel doit savoir ce qu’il doit faire pour approfondir le sujet. Votre travail consiste à rendre ce processus aussi simple que possible.

En fonction de votre approche, vous pouvez choisir l’itinéraire à suivre. Si vous voulez automatiser ce processus en fournissant plus d’informations, utilisez un lien approfondi, mais assurez-vous que, depuis la page de votre site, l’utilisateur peut vous contacter facilement.

Si, au contraire, vous voulez établir un lien avec votre lecteur, mettez-vous à sa disposition par une simple phrase : “Avez-vous des questions ? N’hésitez pas à demander en répondant à cet email ou “Répondez “Oui” à cet email et je vous contacterai pour répondre à vos questions”.

Pour résumer

En vous appuyant sur les conseils que nous avons partagés, de votre propre expérience et de votre inspiration, relisez votre cold email en le divisant idéalement en trois parties :

  1. L’introduction : c’est là que le jeu commence ; avec la ligne d’objet et les premiers mots, vous captez l’attention de votre lecteur. C’est là que vous faites la différence entre être lu ou jeté, alors suscitez leur curiosité en allant droit au but.
  2. La proposition de valeur : c’est le cœur de votre email; mettez l’accent sur la valeur et la façon dont vous pouvez résoudre un problème. Pourquoi votre lecteur devrait-il s’y intéresser ? Mettez-vous à leur place et soyez pertinent.
  3. La Call to Action : c’est le point central de votre message ; ne le contournez pas, dites à votre lecteur exactement ce que vous attendez de lui !