Le niveau de concurrence pour attirer l’attention des destinataires est très élevé et de ce fait, la création de contenus attrayant n’est qu’une partie du travail.

D’une part, vous devez créer des e-mails pertinents qui améliorent le niveau de communication et les taux de réactivités, d’autre part, vous devez considérer la segmentation comme un mécanisme, apparemment simple mais extrêmement puissant, qui vous permet d’adresser un contenu attrayant aux lecteurs intéressés.

Penser en groupe est un état d’esprit

La segmentation prévoit la division de votre liste en différents groupes : outre les aspects techniques (principalement confiés aux plateformes d’envoi qui effectuent automatiquement cette tâche), il s’agit avant tout d’un état d’esprit.

Les groupes, également appelés segments, sont des groupes de personnes ayant des caractéristiques et comportements similaires. Le regroupement de ces utilisateurs vous permet d’envoyer des communications en fonction de leurs intérêts et de manière très précise. Vous pouvez donc envoyer des messages personnalisés, sans craindre d’ennuyer ou de perdre des utilisateurs qui ne sont pas concernés par le sujet.

Critères de segmentation

La segmentation peut être basée sur différents types de critères, les plus courants sont les suivants :

Les “informations comportementales” sont indiquées en dernière ligne de ce bref guide, mais sont en réalité les plus importantes. Cela requiert un historique d’au moins quelques e-mails dans lesquels les données ont été collectées, mais elles montrent clairement les véritables intentions de l’abonné.

Toutes les plateformes professionnelles d’email marketing permettent la récolte de ces précieuses informations, alors ne les laissez pas se perdre !

Modèles de segmentation par niveaux

Une fois les critères de base identifiés et les groupes établis, le travail n’est pas terminé (mais vous partez avec de bonnes bases). Ces dénominateurs doivent en fait être considérés comme des matrices de départ et non comme des choix uniques.

Les caractéristiques collectées qui décrivent l’utilisateur – si elles sont rationalisées en données classifiables (comme celles-ci) – peuvent être croisées et superposées. C’est pourquoi les possibilités seront presque infinies.

Quand la segmentation doit-elle être effectuée ?

C’est simple : toujours ! Bien qu’il puisse parfois arriver d’envoyer une communication partagée, c’est-à-dire la même pour tous les abonnés, l’utilisation des filtres doit être constante.

Même si l’historique est essentiel, il n’est jamais trop tard pour effectuer la segmentation. La segmentation est un travail continu : il est toujours possible de connaître et classer les utilisateurs, en établissant des profils en permanence.

En pratique : comment segmenter une liste

Avant de commencer la segmentation, il faut définir un ensemble minimal de données nécessaires à ce processus. Ces données doivent être acquises rapidement pour effectuer une première sélection.

Il est cependant utile d’avoir une vue d’ensemble et de tenir compte des objectifs de segmentation. Il faut donc choisir une approche évolutive : il est préférable d’affiner la recherche avec de nombreux micro-champs plutôt que de condenser plus d’informations dans un seul champ.

Commencez par vous poser au moins ces quatre questions :

  • Quelles sont les informations dont je dispose déjà ?
  • Quelles données puis-je classer ? Il s’agit d’informations qui ne sont pas encore organisées sous une forme rationnelle, mais déductibles de celles déjà organisées.
  • Quelles données puis-je recueillir ? Dans cette situation vous devez gérer les informations qui sont déjà présentes dans les outils de travail de l’entreprise (CRM et autres outils de suivi tel que Google Analytics) et qui peuvent être recherchées, traitées et utilisées.
  • Quelles données dois-je demander explicitement à mon utilisateur ? Ces données, considérées comme importantes, ne peuvent être retracées que sur demande explicite des utilisateurs. Normalement, une demande de traitement associée à une récompense ou à une promesse de contenus plus profilé obtient des résultats satisfaisants.

Créer un contenu pertinent

Maintenant que vous disposez des données nécessaires à la création de segments de toutes les cibles de votre entreprise, vous pouvez commencer à créer un contenu pertinent pour chaque public.

Savoir utiliser la bonne tonalité demande un peu d’expérience, mais les nouvelles données que vous collecterez vous aideront à vous perfectionner. Une bonne segmentation vous apportera de nombreux avantages, notamment une augmentation des ouvertures, des clics et des conversions et une diminution des désinscriptions ou des abus.